Il est possible que l’attitude de votre employé.e devienne inappropriée ou que ce dernier ou cette dernière pose des gestes violents au travail. Vous avez à ce moment-là le pouvoir d’intervenir sur son comportement au travail et le devoir de fournir aux autres salariés un milieu de travail exempt de violence.

Dans tous les cas, un milieu de travail positif diminue grandement les répercussions de la violence conjugale sur votre équipe. En veillant à stimuler le moral de vos employés et à faciliter la réduction de leur stress à l’aide de formations, de programmes de mieux-être, de séances d’activité physique ou de marche à l’heure du repas, de célébrations ou d’événements de reconnaissance des employé.es, vous encouragez la confiance en soi et la confiance que portent vos employés à votre organisation.

Ce climat de confiance sécurise votre employé.e victime de violence conjugale et l’aide à briser son isolement, à s’ouvrir à vous sur sa situation. Par ailleurs, votre vigilance à l’égard de la sécurité de vos employé.es rassurera, assurément, celui ou celle qui est victime de violence. Ce dernier ou cette dernière a besoin de savoir que, quoi qu’il advienne de sa relation amoureuse, il ou elle sera à l’abri de représailles et de harcèlement sur son lieu de travail, car votre entreprise est possiblement le seul endroit où il ou elle se sente en sécurité.